Comment récupérer les adresses emails des clients de l’hôtel ?

Avant de rédiger votre newsletter vous devez être en mesure de savoir à qui l’envoyer. Il existe des solutions pour récupérer des adresses mails qualifiées.

  • La première est de se servir des moteurs de réservation comme Booking. Un client a souvent pour habitude de vous présenter sa fiche de réservation lorsqu’il arrive à l’hôtel le premier jour. Vous pouvez garder ce document qui récapitule les informations du séjour et qui contient son adresse mail. Les réservations sur mobiles étant en augmentation, il se peut qu’un client vous présente sa réservation sur son téléphone. Dans ce cas, vous demandez à ce qu’il le transfère par e-mail. Dans le cas où le voyageur n’a pas de fiche de réservation, vous pouvez lui demander son adresse e-mail au check-in.
  • Lorsque le client réserve par téléphone son séjour dans votre hôtel, vous pouvez lui demander son adresse afin de lui envoyer un récapitulatif de réservation. Cela fonctionne aussi pour l’envoi de sa facture au moment du départ.
  • Pour une clientèle professionnelle, vous pouvez demander la carte de visite qui récapitule les informations et l’adresse e-mail. L’avantage est que c’est un moyen rapide qui fera gagner du temps aux voyageurs d’affaire et qui vous permettra de récolter le précieux sésame.
  • Il existe d’autres solutions comme l’enquête de satisfaction, le formulaire de newsletter et d’autres. Elles permettent toutes de récolter des adresses emails et améliorent l’expérience du séjour client. Gagnant-gagnant donc !

A noter : Le double opt-in est une double confirmation d’inscription à votre newsletter. Lorsqu’un client entre son adresse mail dans un formulaire pour valider son inscription, il reçoit un e-mail qui lui demande de confirmer une nouvelle fois son inscription. Elle permet d’éviter les inscriptions malveillantes, non sollicitées et les erreurs. Et surtout cela évite d’être considéré comme spammeur et n’entache pas votre précieuse réputation.

A quelle fréquence dois-je envoyer ma newsletter ?

Comme souvent, il n’existe pas de réponse exacte à la question. Vous devez cependant prendre en compte plusieurs règles :

  • Envoyez du contenu de manière régulière ! Que ce soit une fois par mois, deux fois par mois ou une fois tous les deux mois, il faut que vous soyez régulier. Cela dans le but d’habituer vos contacts et afin de les fidéliser.
  • Tout dépend du secteur d’activité… Dans le secteur hôtelier, on recommande d’envoyer une newsletter au moins une fois par mois. Il faut que le client vous garde dans un coin de la tête et ne vous oublie pas malgré la rude concurrence.
  • Jouez la personnalisation. Proposez-lui de choisir sa fréquence de réception. A l’aide d’un formulaire, il peut décider de la recevoir de manière bimensuelle ou hebdomadaire … Vous pouvez choisir de personnaliser votre newsletter en fonction de la fidélité des clients. Si vous pouvez, adapter le contenu entre un voyageur qui vient depuis 10 ans et un autre qui est venu deux fois en un an.

Comment inciter l’internaute à ouvrir ma newsletter ?

Attirer l’attention par l’objet de la newsletter. Même si c’est difficile, il faut captiver le lecteur sans être trop insistant. Vous pouvez utiliser l’interrogation, l’implication ou encore l’exclamation pour que votre client soit tenté de cliquer. Mais n’en abusez pas. Vous pouvez créer un effet d’urgence pour éviter que le client ne remette se lecture de la newsletter à plus tard (peu de chance qu’il le fasse). On recommande aussi l’utilisation de verbes d’actions plutôt que des verbes « faibles » pour impliquer l’internaute. De plus, un objet court sera plus efficace qu’un objet trop long. Il est aussi à noter que l’utilisation trop intensive de majuscules et de mots tels que « promo, urgent, 100%, € » peut dirigier votre email dans la terrible catégorie « spam ».

Que mettre dans ma newsletter en termes de contenu ?

Contrairement à l’emailing, la newsletter ne propose pas de publicité dans son contenu. L’abonné attend de l’information puisqu’il a choisi de la recevoir. Elle doit être simple et courte ! L’idée est de ne pas perdre le client et de ne pas le submerger d’information, une chose à la fois. Vous pouvez définir un Template (thème graphique de la page) que vous utiliserez à chaque fois pour l’habituer ou changer complètement l’interface pour être original, c’est comme bon vous semble. Il faut tout de même garder en tête que le but de cette newsletter est de faire cliquer le client sur un bouton d’action. Les boutons « call-to-action » permettent de rediriger vers votre page web hôtelière. Mettez-les en valeur avec de la couleur ou à un endroit stratégique selon le contenu. Ils peuvent être associé à une offre, promotion, une demande de contact ou une actualité (agrandissement de l’hôtel, nouvelle décoration…). Voici un exemple de newsletter.

Pour aller plus loin …

L’A/B testing permet de mesurer la performance de l’objet d’une newsletter par rapport à un autre. A l’aide d’un logiciel en ligne, vous pouvez soumettre deux intitulés d’email à vos internautes et voir lequel a été le plus efficace en terme de contenu. Par la suite, la version ayant eu le meilleur taux d’ouverture sera envoyée au reste de la base de contact qui n’a pas encore été contactée.

La newsletter est une démarche globale qui s’avère utile dans le cas où votre client a apprécié votre séjour. Grâce à elle, vous augmentez votre notoriété, vous restez proche de vos lui, vous pouvez informer des nouveautés et promotions en augmentant la probabilité de réservation. C’est aussi un bon moyen d‘augmenter vos réservations directes.

Pierre Grimaldi on FacebookPierre Grimaldi on Linkedin
Pierre Grimaldi
Pierre Grimaldi
j'ai à cœur d'aider les hôtels, chambres d'hôtes et gîtes à optimiser leur communication internet afin d'augmenter leur taux de remplissage ainsi que leurs marges.  
Pour en savoir plus sur Pierre